Une vidéo éducative ressuscite des victimes israéliennes de violence domestique

Abonnez-vous à la newsletter

Une campagne d’éducation du public utilise l’intelligence artificielle pour ressusciter cinq femmes assassinées et alerter sur les signaux d’alarme dans les relations abusives

« J’étais Michal Sela« , dit la morte en regardant droit dans la caméra. « En 2019, j’ai été assassinée par l’homme qui était mon mari, le tueur Eliran Malul. Et aujourd’hui, après avoir perdu la vie, je vous appelle : écoutez ma voix. »


Les clips sont réalisés à partir de photographies des femmes vivantes, utilisant l’intelligence artificielle pour les animer dans des vidéos leur donnant la parole, doublées par des actrices. Ils ont été créés par la start-up de deep learning D-ID pour marquer la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Parmi les femmes présentées se trouve Sela, 32 ans qui a été poignardée à mort par son mari devant leur petite fille en 2019. Il a été reconnu coupable de meurtre le mois dernier. La sœur de Sela, Lili Ben Ami, a déclaré qu’elle était « sans voix et a fondu en larmes » en voyant Michal ressusciter.

L’objectif de telles campagnes est de créer un « vaccin contre la violence, que nous attaquons sous tous les angles », a déclaré Ben Ami, qui, comme d’autres proches parents, a approuvé les vidéos. Le ministère des Affaires sociales a signalé 10 % d’appels supplémentaires à sa ligne d’assistance téléphonique contre la violence domestique en 2021 par rapport à l’année précédente.

Dans sa vidéo, « Sela » avertit les femmes pour qu’elles demandent de l’aide si elles sont en couple avec quelqu’un de dangereux. « Si vous avez peur de sa réaction parce que vous voulez vous séparer de lui, partagez votre angoisse avec une personne proche et un expert en violence domestique, qui vous aideront à vous séparer en toute sécurité et à retourner vers la lumière« , dit-elle. « Écoutez ma voix. Écoutez votre voix. »

Line Tubiana avec ynet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*