L’israélien Moshe Hogeg, arrêté pour fraude à la cryptographie et délits sexuels

Abonnez-vous à la newsletter

Le businessman israélien Moshe Hogeg, propriétaire du Beitar Jerusalem Football Club, a été arrêté jeudi matin pour fraude à l’aide de crypto-monnaies et pour délits sexuels.

Selon les médias israéliens, Hogeg et six autres hommes d’affaires ont commis une fraude en incitant des entrepreneurs à investir dans des entreprises de crypto-monnaie ouvertes par Hogeg. Les suspects auraient présenté de fausses informations sur les bénéfices afin d’attirer des investisseurs potentiels.

Suite à son arrestation, le propriétaire de l’équipe de football a été contraint d’annuler sa conférence sur la crypto-monnaie, les jetons non fongibles et le métaverse de Facebook prévue jeudi.


« J’ai dû reporter la conférence d’aujourd’hui, je m’excuse », a écrit Hogeg sur Facebook. « C’est pour le meilleur. »

Après une vaste enquête secrète menée par l’unité nationale de lutte contre la criminalité de la police israélienne, Lahav 433, sept Israéliens, dont Hogeg et un membre de sa famille, ont été arrêtés dans les bureaux du Beitar Jérusalem à Jérusalem. Les avocats de Hogeg, Amit Hadad et Moshe Mazor, ont publié une déclaration indiquant que Hogeg « nie tout soupçon à son encontre et coopère pleinement avec les enquêteurs ».


Le problème est que Hogeg est très loin d’être blanc-bleu. En 2018, l’homme d’affaires et philanthrope juif américain Shlomo Rechnitz a déposé une plainte contre Hogeg pour fraude présumée de 5 millions de dollars dans la vente d’actions de Mobli, une société de partage de photos et de vidéos fondée par Hogeg et son frère, Oded.

Un an plus tard, l’investisseur japonais Zhewen Hu a déposé une plainte contre Hogeg et sa société de cryptographie Stox, affirmant que Hogeg avait retiré 34 millions de shekels de l’entreprise pour son usage personnel.

Selon la police, outre ces délits financiers, que Hogeg est également soupçonné d’avoir commis des crimes impliquant un délit sexuel et une atteinte à la moralité, mais n’a donné aucun détail. La seule affaire à laquelle on peut se référer, est la déclaration de ce début du mois d’un mannequin connu, qui a déclaré que Hogeg l’avait agressée sexuellement il y a plusieurs années, alors qu’elle avait 17 ans.

Affaire à suivre….

Line Tubiana avec jpost

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*