Tag de croix gammées, mais caractère antisémite non reconnu

Abonnez-vous à la newsletter

Incroyable mais vrai : l’homme qui a tagué des croix gammées le long de la rue de Rivoli sera jugé le 19 novembre, mais pas pour un acte à caractère antisémite.


L’homme né en Géorgie en 1989, soupçonné d’avoir tagué une vingtaine de croix gammées dimanche à Paris, sera jugé le 18 novembre par le tribunal correctionnel pour « refus de signalisation » et « dégradation de bien classé », « le caractère antisémite » n’ayant pas été retenu.


La raison de cette clémence est simple : le voyou ne s’est pas attaqué à des édifices à caractère religieux. On croit carrément rêver ou plutôt faire un cauchemar. Voici une marque forte de lutte l’antisémitisme….


Les organismes juifs, et les personnes attachées à la lutte contre l’antisémitisme ont vivement réagi à cette scandaleuse annonce, mais cela ne changera hélas rien.

Line Tubiana

2 Comments

  1. Bonjour,
    Rien ne change dans ce pays, on continu de discourir sur le sexe des anges, mais quand aura-t-on une justice qui n’esquivera plus sa responsabilité ?

  2. Les soit-disant « magistrats » sont une simple secte gauchiste, contestataires, anarchistes, les citoyens eux sont « le mur des cons »;
    La justice il faut l’oublier elle ne sert plus à rien, pas la peine de compter dessus.
    Les victimes sont bafouées, mises en accusation et les coupables, « les racailles » systématiquement blanchies et relachées.
    il faut supprimer tous les juges et magistrats, fermer les tribunaux, plus d’audition, car rien ne sert à rien, la soit-disant justice a été anéantie par les (anti)juges/magistrats et la Kollaboration des avocats pourris mercenaires violeurs et profanateurs du Droit
    Comme le dit la Marseillaise « Aux Armes citoyens formez vos bataillons « , donc les français pensent certainement maintenant qu’il faut penser à s’armer pour assurer sa propre sécurité, à s’organiser en bataillons, à rendre la justice eux-mêmes.
    Qu’il en soit ainsi !

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*