Shimon Shetreet… candidat marocain à la présidence d’Israël

Abonnez-vous à la newsletter

Il  a fait du chemin depuis sa naissance à Erfoud au Maroc en 1946. Le professeur Simon Shetreet, ancien membre de la Knesset qui a été plusieurs fois ministres du gouvernement israélien entre 1992 et 1996, sous les mandats de Itzhak Rabin et Shimon Perez, a décidé de briguer la présidence.

Le professeur Shimon Shetreet, candidat à la présidence d’Israël pour l’année 2021, est né en Mars 1946 dans la ville d’Erfoud au Maroc. Sa famille a déménagé en Israël en 1949,  alors qu’il n’avait que 3 ans, avec d’autres familles marocaines qui ont été obligées de quitter de leurs pays pour s’installer sur la terre promise.

Ayant une bonne connaissance des langues (hébreux, arabe, anglais et allemand), Shetreet a étudié dans une écoles religieuse, a fréquenté la Yeshiva, puis il a opté pour des études de droit et de littérature arabe dans l’université hébraïque de Jérusalem. Après l’obtention de son diplôme, il s’est envolé vers les Etats Unis, où il a étudié à la faculté de droit de Chicago.

De retour en Israël, il a travaillé avec le Mossad dans les années soixante, et a occupé plusieurs positions avant d’être élu membre de la Knesset à plusieurs reprises, dès 1988. Il a aussi œuvré comme ministre dans les différents gouvernements qui se sont succédés de 1992 à 1996, avec Yitzhak Rabin, puis Shimon Peres. Il a été ministre de l’Economie et du Planning, ensuite ministre de la Science et de la Technologie, et enfin ministre des Affaires Religieuses.

Dans le nouveau gouvernement de Shimon Peres après la mort d’Yitzhak Rabin, le professeur Shetreet a gardé sa position comme ministre des affaires religieuses. Mais il perdit toutes ses positions en 1996, y compris sa place à la Knesset. Il fut choisi en 1999 comme maire-adjoint de Jérusalem, position qu’il occupera jusqu’en 2003.

Shimon Shetreet a mené une carrière juridique, plus importante que sa carrière politique, assez courte finalement. Cette longue carrière s’est déroulée dans les tribunaux, d’abord comme greffier, puis juge en 1969, et enfin membre du comité du système juridique israélien en 1980. Il contribua à la fondation de l’association du droit général en 1987, et il occupe aujourd’hui la position de président du département du droit international et des recherches juridiques dans l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Shimon Shetreet a annoncé, le 7 septembre, sa candidature pour les élections présidentielles d’Israël, pour succéder à Reuven Rivlin, selon plusieurs sources médias israéliennes.

Avec moroccojewishtimes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*