2 actus « Zemmour » : relaxe en cassation et candidature dans le Var

Abonnez-vous à la newsletter

Grosse actu pour Zemmour en ce 12 mai : la cour de cassation confirme sa relaxe et il se lance dans les législatives, avec une candidature dans le Var.

Zemmour relaxé après ses déclarations sur Pétain

Durant sa carrière de chroniqueur sur la chaîne d’information CNewsEric Zemmour a tenu bon nombre de propos jugés problématiques. Lors d’un débat avec Bernard-Henri Lévy en 2019, le polémiste a notamment déclaré que le Maréchal Pétain avait « sauvé » des juifs durant la Seconde guerre mondiale.

Concernant ces propos, Eric Zemmour avait été attaqué en justice pour « contestation de crime contre l’humanité ». Il avait cependant été relaxé en première instance avant que le parquet choisisse de faire appel.

Ce jeudi 12 mai, la justice a confirmé le premier jugement, en le relaxant à nouveau. Ces propos étaient pourtant réellement condamnables. Il est formellement interdit par la loi française de contester « un ou plusieurs crimes contre l’humanité » puisqu’il s’agit d’un délit de négationnisme.  La loi peut choisir de punir « d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende » toute personne ayant contesté un ou plusieurs crimes contre l’humanité.

La relaxe d’Eric Zemmour s’est basée sur plusieurs ambivalences juridiques. Tout d’abord, il est important de rappeler que le maréchal Petain n’a pas été jugé pour crime contre l’humanité lors de son procès en 1945. Comme l’explique Me Patrick Klugman l’avocat de SOS Racisme constitué partie civile, cela « rend difficile l’application de la prévention de contestation de crime contre l’humanité ». 

Par ailleurs, la défense d’Eric Zemmour était notamment basée sur l’argument suivant : les débats sur le rôle du maréchal Petain envers les citoyens juifs français devaient être tranchés par les historiens et non par la justice. Cependant, la justice a reconnu que les propos d’Eric Zemmour niaient « la participation [de Pétain] à la politique d’extermination des juifs menée par le régime nazi ». 

L’avocat d’Eric Zemmour s’est réjoui, déclarant que : « C’est une immense satisfaction, c’est un message aussi à tous ceux qui veulent lancer des attaques infamantes utilisant les drames de la Seconde Guerre mondiale pour des affaires politiques. C’est la liberté d’expression qui a gagné ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*