Vente d’objets en lien avec le IIIe Reich : une histoire de flou au tribunal de Rouen

Abonnez-vous à la newsletter

Le patron d’un site spécialisé dans la vente de produits militaires est accusé d’avoir mis en vente des produits nazis sans en flouter les symboles. Il reconnaît une erreur. Mais pour le Conseil représentatif des institutions juives de France, cela dépasse la simple maladresse et veut faire interdire la vente de ces objets.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*