Le Rabbin Yoël Mendel, aka Rabbi Sneakers : fan de religion et de mode

Abonnez-vous à la newsletter

Sur son compte Instagram, @yoelmendel, aka Rabbi Sneakers, pose avec une variété de baskets, des plus voyantes aux plus discrètes et les relie à la Thorah.

Il faut aller voir ce compte : drôle, sympa, et plein de commentaires religieux. Ainsi, sur le dernier post, il a en main des bottines Ugg et il les scrute en pensant  » « Des chaussures en laine pour un meilleur hiver, je devrais les apporter à un testeur S̲h̲a̲t̲n̲e̲z̲! ». Et il explique que  » S̲h̲a̲t̲n̲e̲z̲: est un tissu contenant à la fois de la laine et du lin, que la loi juive, dérivée de la Torah, interdit de porter. »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RABBI SNEAKERS (@yoelmendel)


Dans un autre post, il se penche pensivement sur une Converse avec un cœur sur le côté et écrit :  » Ne cachez pas votre cœur, A̲h̲a̲v̲a̲t̲ Y̲i̲s̲r̲a̲e̲l̲ est nécessaire! A̲h̲a̲v̲a̲t̲ Y̲i̲s̲r̲a̲e̲l̲: signifie littéralement «amour pour ses compagnons juifs», comme le prescrit le précepte biblique «Aime ton prochain comme toi-même».  »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RABBI SNEAKERS (@yoelmendel)


Pour Souccot ce sont bien sur des sneakers vertes comme le lulav, pour Kippour d’autres entièrement en tissu et sans l’ombre d’un peu de cuir, et pour Rosh Hashana, il en a trouvé dont la couleur s’accorde à celle du Shofar!!! Mais les plus délirantes sont ces multicolores qui lui font énoncer encore un principe : «  »Plus de B̲a̲l̲ T̲a̲s̲h̲c̲h̲i̲t̲! Ces baskets sont fabriquées à partir de matériaux recyclés! » B̲a̲l̲ T̲a̲s̲h̲c̲h̲i̲t̲: « Ne pas détruire » est un précepte interdisant de détruire tout ce dont on pourrait profiter ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RABBI SNEAKERS (@yoelmendel)


Sa passion pour la mode n’est pas nouvelle. Pendant ses études à la yeshiva il portait des kippot personnalisées assorties à ses baskets. Sa collection propose un éventail de designs amusants, comme un cœur Comme des Garçons, un logo à rayures Adidas, un autre Nike, et un «Colette» en l’honneur du magasin fermé. «Les gens prenaient des photos de ma kippa, même des non-juifs», dit-il.


Dans environ un mois, Mendel passera ses examens pour devenir officiellement rabbin. À l’heure actuelle, il se considère comme «un rabbin pour lui-même et pour Instagram». Mais Mendel espère percer dans le monde de la mode, en particulier dans la conception de baskets. «Peut-être qu’il y a beaucoup d’argent en jeu dans la vente des baskets, mais je n’aime pas tellement ça», dit-il. « Mon rêve n’est pas d’ouvrir un magasin de baskets, mais d’être un créateur. »

Line Tubiana avec vogue

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*