Mort de l’acteur Chaim Topol, star du film Un Violon sur le Toit

Abonnez-vous à la newsletter

Chaim Topol, célèbre pour avoir incarné le fameux Tevye dans Un Violon sur le Toit, est mort ce 8 mars 2023. Le comédien avait 87 ans.

C’est un grand nom du cinéma israélien qui nous quitte. Celui qu’on appelait tout simplement Topol s’est éteint à l’âge de 87 ans a-t-on appris ce jeudi 9 mars 2023. Une information partagée par CNN. L’artiste se battait depuis plusieurs années contre la maladie d’Alzheimer. Acteur prolifique, il a été à l’affiche de nombreux seconds rôles de films, dont celui qui l’a propulsé au rang de star internationale : Un violon sur le toit, sorti en 1971. Né à Tel Aviv en 1935, Chaim Topol a débuté sa carrière au théâtre dans de nombreuses productions du pays.

Star de son pays

Chaim Topol se fait véritablement connaître en 1964, quand il obtient le rôle principal dans Sallah Shabati, une comédie classique du répertoire israélien portant sur les difficultés d’une famille d’immigrants mizrahim dans un camp de transit. Le long-métrage a remporté le Golden Globes du meilleur film étranger et est nommé aux Oscars la même année. Pour se faire connaître au-delà des frontières de son pays, Topol travaille son anglais.


Bilingue, il obtient le rôle au théâtre de Teyve dans la version britannique de la comédie musicale Un Violon sur le toit. C’est la consécration en 1971 quand le réalisateur Norman Jewison adapte la pièce au cinéma et embauche le comédien pour jouer son rôle phare sur grand écran. Le succès est immédiat : le film est nommé dans huit catégories aux Oscars et remporte deux récompenses aux Golden Globe : meilleur film musical et meilleur acteur, pour Chaim Topol.

Un succès international

Chaim Topol enchaîne ensuite les seconds rôles, notamment dans des grosses productions américaines, comme le space-opera Flash Gordon en 1980 ou encore le James Bond Rien que vous yeux en 1981. Mais impossible pour Topol d’abandonner complètement son rôle de Teyve. Tout au long de sa vie, il se retrouve sur la scène des théâtres du monde entier, dont Broadway, pour y interpréter le laitier pieux et aimant.

Un succès dont il est très fier : “Il m’arrive d’être surpris quand je vais en Chine, quand je vais à Tokyo, quand je vais en France ou ailleurs que le type, au contrôle des douanes, me dise : ‘Topol, Topol, c’est vous, Topol ?’. Alors oui, de nombreuses personnes ont vu ‘le Violon’ et ce n’est pas une mauvaise chose”, avait-il confié quelques années avant sa mort.


Le président israélien Isaac Herzog a réagi à l’annonce du décès de Topol, saluant un grand acteur : “qui a conquis de nombreuses scènes en Israël et à l’étranger, a rempli les écrans de cinéma de sa présence et est surtout entré profondément dans nos cœurs ».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*