La Roumanie va enfin indemniser les survivants de la Shoah

Abonnez-vous à la newsletter

En vertu d’un accord signé le 1er août entre la Roumanie et Israël, quelque 15 000 Roumains rescapés de l’Holocauste devraient pouvoir percevoir une pension mensuelle.

« Nous corrigeons une très vieille injustice. » Le premier ministre israélien Yaïr Lapid s’est félicité de la signature d’un accordqualifié d’« historique », scellé le 1er août entre l’Autorité des droits des survivants de l’Holocauste et l’agence d’assurance nationale roumaine. Selon cet accord, les survivants de la Shoah d’origine roumaine pourront bénéficier d’une pension mensuelle versée par l’État roumain – de 440 € à 730 €, selon le nombre d’années passées en Roumanie entre 1940 et 1945 – et pourront finir leur vie dans la dignité.


Les temps sont comptés. Ils ne seraient plus que quelque 15 000 toujours vivants en Israël. Les discussions ont achoppé entre les deux États pendant des années, notamment parce que Bucarest exigeait de ses anciens ressortissants qu’ils fournissent des documents officiels roumains pour prouver leur éligibilité, rapporte le quotidien Times of Israël.

La troisième communauté juive d’Europe avant guerre

La Roumanie avait fini par reconnaître, en 2020, la validité des documents fournis par l’Autorité des droits des survivants de l’Holocauste attestant du fait que ces derniers vivaient en Roumanie pendant la guerre. Mais la sécurité sociale roumaine avait jusqu’ici freiné des quatre fers. Dorénavant, ces documents permettront aux intéressés de déposer leur demande d’indemnisation, comme cela se produit dans d’autres pays qui ont contracté un accord similaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*