Un rabbin décide que les vaccins arrivés Chabbat ne peuvent pas être utilisés

Abonnez-vous à la newsletter

Rabbin Benjamin Hota
Les enfants israéliens ne peuvent être vaccinés par aucun des millions de vaccins arrivés samedi matin, car la cargaison a violé le Shabbat, a statué samedi soir un rabbin.

La décision a été rendue par le rabbin Benjamin Hota, qui anime l’émission populaire Mabat Lashabbat (Focus sur le sabbat) concernant la loi juive, sur la station de radio haredi Kol Barama, dans laquelle il répond aux questions des auditeurs. Hota a publié cinq livres sur la loi juive, et ses recommandations sur la façon dont l’Israel Electric Company pourrait minimiser la profanation du Shabbat ont été mises en œuvre.

Hota a décidé que les Israéliens devaient attendre le prochain envoi de Pfizer pour vacciner leurs enfants car il leur est interdit de bénéficier du travail effectué le Chabbat. Ils ne devraient utiliser les vaccins d’un autre envoi que s’il arrive un jour de semaine, a-t-il déclaré.

Parce que le sabbat a été violé intentionnellement et non par accident, aucun avantage ne peut être tiré de cette profanation, a déclaré Hota, qui a ajouté que ceux qui ont demandé l’expédition le jour du sabbat devraient être condamnés à une amende selon la loi juive. Il a statué qu’il n’y avait aucun problème de pikuach nefesh (sauver des vies) l’emportant sur l’observance du Shabbat dans ce cas.

La décision a été révélée pour la première fois sur le site d’information haredi Hamehadesh et distribuée par le député du Shas Moshe Abutbul, qui dirige le Comité de la Knesset pour la préservation du sabbat.

Abutbul, qui a huit enfants, a déclaré que chacun devrait consulter son propre rabbin pour savoir quoi faire, mais qu’il était déçu que le Premier ministre Naftali Bennett et le ministère de la Santé aient autorisé la violation du sabbat.

« Avec un peu de sensibilité, ils auraient pu s’assurer que la cargaison arriverait vendredi, samedi soir ou dimanche, et alors le rabbin Hota n’aurait pas eu à prendre une telle décision », a déclaré Abutbul. « Le gouvernement de Bennett combat tout ce qui est juif, il n’y avait donc aucune chance qu’il respecte le jour saint du peuple juif. Les rabbins appellent le public à vacciner, mais le comportement du gouvernement nous pousse à prendre des décisions contraires. »

Le député du Parti sioniste religieux Itamar Ben-Gvir a quant à lui déclaré qu’avec tout le respect dû au rabbin Hota, il avait ses propres rabbins et qu’il vaccinerait tous ses enfants.

Line Tubiana avec jpost

1 Comment

  1. cet irresponsable devrait être puni pour la mise en danger de la vie d’autrui!!! Qu’il pratique sa religion, c’est son droit mais des gens qui refusent de serrer la main d’une femme , de s’asseoir auprès d’une passagère et QUI CONDITIONNENT LEURS ENFANTS COMME ILS LE FONT , c’est mon droit de ne pas ACCEPTER cette forme de dictature! Je le récuse formellement, cx’est une honte pour le pays!

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*