Le dernier survivant du massacre de Babyn Yar reçoit la médaille de la Knesset

Abonnez-vous à la newsletter

Le massacre de Babyn Yar a eu lieu près de Kiev, en Ukraine : plus de 33 000 Juifs ont été tués en l’espace de deux jours par des nazis et des ukrainiens.

Michael Sidko, le dernier survivant connu du massacre de Babyn Yar en 1941, a reçu dimanche des mains du président de la Knesset, Mickey Levy, une médaille de la Knesset marquant les 80 ans de la tragédie.

« J’ai été honoré de lui remettre une médaille de reconnaissance au nom de la Knesset, au nom de la démocratie israélienne. J’ai assuré à Michael que la mémoire de sa famille, ainsi que de toutes les victimes de Babyn Yar et de l’Holocauste, sera sauvegardée à jamais « , a déclaré Lévy.

Le massacre en question a eu lieu à Kiev, en Ukraine, où plus de 33 000 Juifs, soit presque tous les Juifs de la ville, ont été tués en l’espace de deux jours par les nazis et leurs collaborateurs ukrainiens du  201e bataillon Schutzmannschaft.

Sidko aurait eu six ans lorsqu’il a été témoin du meurtre de sa sœur et de sa mère. Son frère et lui ont réussi à échapper à la mort grâce à un voisin polonais qui les a fait passer pour ses propres fils jusqu’à la fin de la guerre. Son témoignage est visible dans la vidéo ci-dessous :


Lors de la réunion à la Knesset pour marquer le 80e anniversaire de ce massacre, on trouvait parmi les participants des représentants de Yad Vashem, de l’Organisation sioniste mondiale et de l’Agence juive.

Natan Sharansky, président du Babyn Yar Holocaust Memorial Center, a déclaré : « Afin de comprendre en profondeur toute l’histoire de l’extermination des Juifs, j’appelle le gouvernement israélien et tous ceux qui ont visité la Pologne à visiter également Babyn Yar.  » Sharansky a promis à Michael que les noms des membres de sa famille qui ont péri seraient rappelés lors de la cérémonie officielle en octobre à Kiev pour marquer le 80e anniversaire de cet assassinat d’une population juive urbaine dans sa totalité.

Line Tubiana avec jpost

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*