Alain Delon prépare son grand retour pour juin

Abonnez-vous à la newsletter

Victime d’un AVC, affecté par des deuils successifs, l’acteur a décidé de rompre le silence en se livrant dans un grand entretien filmé pour la télévision.

Delon est de retour ! Un come-back sous contrôle qui prendra la forme d’un grand rendez-vous médiatique orchestré par son ami le producteur Cyril Viguier, le premier depuis le Festival de Cannes qui l’a honoré en 2019… Selon le JDD, l’acteur de 85 ans a décidé d’accorder une interview fleuve, Alain Delon face au monde, où il reviendra sur sa vie, sa carrière, sa santé, ainsi que sur un dernier projet cinématographique qui lui tiendrait à cœur…

Il devrait également rebondir sur l’actualité, notamment la pandémie, Emmanuel Macron, les banlieues et le mouvement #MeToo, ce qui laisse entrevoir quelques sorties bien senties, Delon n’ayant pas l’habitude de mâcher ses mots ni de donner dans le politiquement correct. L’enregistrement commencerait ces jours-ci et devrait être diffusé en juin prochain, avec une visée à l’international.

« Alain se protège »

Cyril Viguier, à la tête du Grand Journal des territoires sur TV5Monde, auteur déjà d’un portrait documentaire sur Jean-Paul Belmondo, est sur le projet depuis plusieurs mois. Il est l’un des rares, avec la famille, à avoir rendu visite à Delon pendant une journée dans sa grande propriété de Douchy, dans le Loiret, où le vieux lion du cinéma avait trouvé refuge après son AVC survenu à l’été 2019. « Alain se protège, il vit reclus, expliquait alors le producteur. Il a bien supporté le confinement car il vivait déjà comme cela. » Les rumeurs les plus diverses avaient couru sur son état de santé, amplifiées par le silence observé par l’acteur depuis des mois.


Ses trois enfants sont régulièrement montés au créneau pour tenter de rassurer le public, certifiant que leur père se remettait bien, qu’il suivait des soins sur mesure… Mais son aîné, Anthony, expliquait que la pandémie lui avait fait perdre plusieurs mois dans sa rééducation, car il ne souhaitait plus voir personne. « Après un AVC comme le sien, il faut un an et demi pour se rétablir, expliquait-il dans Paris Match en septembre dernier. Il a régressé, mais ça va mieux, il se retape. » Cependant, Alain Delon gardait toujours son humeur sombre, comme à son habitude…

Un moral qui ne s’est pas arrangé après plusieurs deuils de proches qu’il a encaissés dans la douleur. En juin 2020, il brisait le silence pour saluer la mémoire de son ami Roger Borniche, l’inspecteur de légende qu’il avait incarné à l’écran dans Flic Story en 1975. « Je le fais pour Borniche, confiait-il à l’AFP. Je ne voulais pas qu’il y ait juste quelques lignes dans les journaux… Borniche était un flic exemplaire, reconnu et admiré, à l’ancienne. Aujourd’hui, il défilerait avec les flics pour les soutenir ! »Il sortait une nouvelle fois de son mutisme en janvier dernier, pour la mort, cette fois, de Nathalie, son ex-épouse, la mère d’Anthony, avec laquelle il s’était rapproché au soir de leur vie. « Je faisais partie de sa vie, elle faisait partie de la mienne, rappelait-il dans un communiqué. Nathalie a été ma première femme et la seule madame Delon. Cela me fait toujours beaucoup de mal quand partent ceux que j’ai aimés. » Son fils aîné publiait alors un cliché de ses parents réunis en décembre, la dernière image du couple, la première photo de Delon un an et demi après son AVC. Nul doute qu’il reviendra sur ses chers disparus dans ses prochaines grandes confessions…

Source lepoint

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*