Des soldates agressées « physiquement et verbalement » au Mont Meron

Abonnez-vous à la newsletter

L’armée israélienne a déclaré samedi que certaines soldates qui assistaient les victimes de la catastrophe du mont Meron avaient été «physiquement et verbalement» agressées.

La bousculade qui a éclaté lors des festivités de Lag BaOmer sur le Mont Meron dans la nuit de jeudi a coûté la vie à 45 fidèles, dont 16 jeunes, devenant la pire tragédie civile de l’histoire d’Israël. Le dimanche a été déclaré jour de deuil national.

Le pays entier s’est mobilisé pour porter secours aux victimes, et les unités féminines de Tsahal ont, bien entendu participé. Mais hélas, Tsahal a déclaré qu’un certain nombre de soldates du commandement du front intérieur, chargées d’évacuer les fidèles blessés, se sont plaintes de la violence dirigée contre elles. Selon Tsahal certains haredim, ont violemment insulté les soldates et tenté de les éloigner des victimes gisant sur le sol, au prétexte que les femmes ne devraient pas entrer en contact physique avec les hommes. Traduction : « mieux vaut souffrir, voire mourir, plutôt que de subir un contact féminin ». Incroyable mais vrai, la bêtise n’a pas de fond!

Tsahal a bien entendu communiqué sur ce comportement plus que choquant. « Dès le début de l’intervention du Commandement du front intérieur dans la catastrophe du mont Meron, un certain nombre de civils se sont conduits de manière violente, physiquement et verbalement, contre des soldates qui évacuaient des blessés ». Tsahal a ajouté que les troupes « avaient persisté et achevé leur mission » malgré les attaques de certains fidèles.

« Le problème a été signalé par les troupes vendredi lors d’une enquête initiale sur cet événement, avant le retour à leurs bases. Les FDI condamnent toute forme de violence physique ou verbale à l’encontre de ses soldats féminins et masculins, et considère ces incidents avec grande sévérité. Tsahal et le commandement du front intérieur continueront de secourir, d’aider et d’aider tout citoyen ou résident dans le besoin. »

Line Tubiana avec ynet

1 Comment

  1. C’est à pleurer. Bravo aux soldâtes et soldats qui se sont dévoués pour sauver des vies, soigner des blessures et rassurer ces hommes effrayés, malgré les insultes 👏🏻👏🏻👏🏻

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*