On the Spectrum, une série israélienne à regarder sans tarder

Abonnez-vous à la newsletter

Raconter sur le ton de la comédie le quotidien de trois autistes en colocation, il fallait oser. C’est le pari réussi de cette série israélienne.

Pourquoi s’interdire de traiter les sujets graves avec humour ? En passant outre, les créateurs d’On the Spectrum ont réalisé un petit bijou, récompensé il y a trois ans par le Grand Prix du Festival Séries Mania de Lille. Cette série israélienne en dix épisodes de trente minutes est enfin diffusée en France, sur le site de France Télévisions ( france.tv ).

Tous les trois « butent » sur la vie normale

Dana Idis, sa scénariste et autrice (avec Yuval Shafferman), s’est inspirée de la vie de son frère handicapé pour raconter le quotidien de trois jeunes gens atteints d’un trouble du spectre de l’autisme. Zohar, Amit et Ron vivent en colocation, dans un appartement de la banlieue de Tel Aviv, encadrés par des aidants.


La première cherche désespérément l’amour. Le second aussi, mais est vite détourné de son projet par la nourriture. Le troisième est fasciné par un aspirateur robot… qui va lui faire rencontrer l’amitié avec une voisine obèse et solitaire. Tous les trois butent sur la « vie normale ». Mais où est la normalité au fond ?, nous glisse cette série solaire, aussi drôle qu’émouvante, portée par des comédiens bluffant.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*