Vidéo : l’mage de la quenelle immonde sur BTP dévoilée

Abonnez-vous à la newsletter

Ce lundi 14 septembre, sur Twitter, Touche Pas à Mon Poste a révélé le salut nazi qui a poussé Cyril Hanouna dans ses derniers retranchements il y a quelques jours.

C’est un geste intolérable qui a fait le tour des médias. Le jeudi 10 septembre, Cyril Hanouna consacrait un nouveau numéro de Balance Ton Post au débat autour du port du masque de protection et, plus particulièrement, du mouvement des anti-masques qui refuse catégoriquement les mesures de sécurité sanitaire instaurées par le gouvernement pour endiguer la pandémie de coronavirus. Parmi les invités, un pneumologue du nom de Patrick Bellier, évincé du plateau de l’émission de C8 en raison d’un salut nazi.

Souvenez-vous, son geste avait provoqué la colère d’un membre du public. Hors de lui, ce dernier a rapidement interpellé Cyril Hanouna. Si le geste de Patrick Bellier n’avait pas encore été révélé aux téléspectateurs, c’est désormais chose faite. Ce lundi 14 septembre, le compte Twitter de Touche Pas à Mon Poste a révélé la « quenelle« , bras d’honneur aux puissants désormais associé à l’antisémitisme, qui a suscité la colère des personnes présentes sur le plateau de Balance Ton Post, dans une vidéo de quelques secondes. On y aperçoit effectivement Patrick Bellier tendre son bras droit dans l’air avant de le baisser, mine de rien. Des images qui ont, encore une fois, mis le feu aux poudres et choqué la Toile.

Patrick Bellier : « je n’ai jamais fait de quenelle »

Et si C8 a décidé de révéler ces images, c’est en raison de la version des faits livrée par Patrick Bellier qui affirme ne pas avoir effectué de salut nazi. Interrogé par Club Mediapart peu de temps après la polémique, le pneumologue a expliqué les causes de ce geste, mal interprété selon lui. « Je n’ai jamais fait de ‘quenelle’ et si j’ai quitté le plateau c’est uniquement car je n’arrivais pas à en placer une« , a-t-il déploré dans un premier temps. Et d’assurer : « j’ai levé le bras droit à un moment donné car mon biceps a été déchiré en 2015, je suis obligé de soutenir mon bras (…) et oui je l’ai tendu car il était fatigué après cinq heures de voiture pour aller dans cette émission. »

Dans le cas où le principal concerné n’est pas condamné pour son geste, ses motivations devant être définies, Patrick Bellier doit comparaître devant le Conseil départemental de l’Ordre des médecins le 18 septembre 2020 suite à des plaintes de patients qu’il avait refusé d’aider en raison de leurs masques de protection.

Source closer

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*