«Cosmic Love» : il était une fois la téléréalité, l’astrologie et… Nabilla

Abonnez-vous à la newsletter

L’influenceuse est aux manettes d’un programme ahurissant diffusé sur Prime Video, où quatre candidates cherchent l’amour grâce à leur thème astral. Ridicule mais malin.

«Swiper à s’en ruiner la french» : la phrase est de Nabilla Vergara, l’influenceuse «au shampooing» suivie par plus de 8 millions de personnes sur Instagram. Cette punchline, elle la déclame au cours du générique de la téléréalité Cosmic Love France diffusée sur Prime Video depuis le 6 janvier (une saison de 20 épisodes). Le concept de «ce dating show basé sur l’astrologie», produit par ITV Studios, est venu tout droit des Etats-Unis : quatre candidates représentant chacune un élément du Zodiaque (eau, terre, air et feu) cherchent l’amour grâce à leur thème astral parmi une bande de jeunes gens appelés les «cosmic lovers».

Le programme surfe sur une tendance qui n’est plus à démontrer chez les ados et jeunes adultes, son public cible : l’intérêt pour l’ésotérisme, l’astrologie ou la médiumnité (75% des Français de moins de 35 ans en sont adeptes, selon une étude de l’Ifop menée fin 2020). Une «astro chamber» qui fait office d’oracle, un «chemin de la révélation», une «cérémonie de la promesse»… Tous les ingrédients du new age 2.0 y sont. A croire qu’on n’en avait pas déjà assez des magazines féminins qui se veulent les grands révélateurs du partenaire idéal en fonction de notre signe astrologique.

On constate aussi que l’histoire d’amour entre Prime Video et Nabilla Vergara se porte bien. Après avoir présenté une autre téléréalité de dating, Love Island (2020), avoir eu droit à son propre show, le docu-réalité Nabilla sans filtre (2021), la voilà aux manettes de cette émission qui laisse pantois. «Les étoiles veillent sur nos héroïnes. Suivront-elles leurs conseils pour trouver l’amour ?» A dire vrai, la réponse nous importe peu tant la bêtise de Cosmic Love est manifeste. Mais le constat est le même pour bien d’autres shows, tels les Anges (NRJ12) ou la Villa des cœurs brisés (TFX). Et l’audience est encore et toujours au rendez-vous.

par Katia Dansoko Touré

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*