Macron en marionnette d’Attali: une fresque antisémite fait polémique

Abonnez-vous à la newsletter

Cette caricature a été peinte il y a une quinzaine de jours sur un bâtiment de gestion d’eau par un artiste habitué des fresques politiques et controversées.

Une fresque à caractère antisémite peinte à Avignon. Une caricature de grande taille a été dessinée sur le côté d’un bâtiment de gestion d’eau, à proximité du parking relais des Italiens situé sur la rue de la Synagogue, a constaté sur place BFM Marseille Provence. Ce lieu est connu des streets-artistes, qui décorent régulièrement ce mur en toute liberté.

Le retrait demandé par l’AJC

Sur ce graffiti, on peut voir Emmanuel Macron représenté en Pinochio sur la scène d’un théâtre. Le président de la République, grimé en marionnette, est tiré par des ficelles tenues par Jacques Attali, l’écrivain et économiste réputé proche du chef de l’État.

Sous le dessin représentant les deux hommes, le titre: « La bête 2, l’événement », est inscrit en grand. La fresque, visible depuis la route touristique du docteur Pons, est signée par l’artiste Lekto. Elle est présente sur ce mur depuis une quinzaine de jours.

L’organisation « American Jewish Committee » (AJC) qui lutte notamment contre l’antisémitisme a réagi et interpellé la maire d’Avignon Cécile Helle sur Twitter.

Informée de l’existence de cette caricature, la ville d’Avignon a demandé dans un premier temps à l’agglomération du Grand Avignon de faire retirer cette fresque, selon les informations de BFM Marseille. Finalement, l’effacement n’est plus officiellement demandé la fresque n’ayant pas d’inscription et étant « sujette à interprétation ».

Un habitué des fresque controversées

L’auteur de cette fresque, Lekto, est habitué des caricatures politiques controversées qu’il partage régulièrement sur son compte Instagram. Un dessin à caractère anti-vaccin montrant l’ancien ministre de la Santé Olivier Véran entouré de seringues et avec pour titre « Immunizey », avait notamment été représenté sur un mur il y a plusieurs semaines.

Un peu plus tôt, c’est l’ancien ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer qui avait été graffé sur le parking des Italiens, coiffé d’un bonnet d’âne devant un tableau d’école où un dessin du jeu du Pendu était dessiné à craie.

Sa dernière création sur ce même parking des Italiens d’Avignon montrait une affiche électorale de l’humoriste Coluche, muni d’une écharpe tricolore avec pour titre « Coluche président » et un slogan provocateur. Une fresque réalisée le 10 avril, selon France Bleu, soit le jour du premier tour de l’élection présidentielle.

Nicolas Dumas et Gauthier Hartmann

6 Comments

  1. La photo est un peu floue, en auriez-vous svp une version plus nette, dont vous pourriez publier les détails judéophobes (étoile jaune, croix gammée, mention « Juif », ou tout autre symbole/texte discriminatoire), que je ne vois pas sur celle-ci? Merci par avance.

    • (les initiés auront noté le patronyme qui-se-veut-drôle, « Estebannn », maladroitement calqué sur… le prénom de l’assassin de Clément Méric)

      • Et en cas peu probable d’utilité de réponse au commentaire hors-sujet sur mon « patronyme » (sic!): ce nom m’a été attribué dans les années 90, soit – me semble-t-il – « légèrement » avant la stupide et fatale bagarre entre Esteban (avec un ‘N’, lui) Morillo et Clément Méric. Aucune référence dans mon PSEUDOnyme à cette tragique affaire, donc.
        (Comme disait Youssoupha, « Les accusations sont graves, mais comme d’ hab’ on fait avec »).

        • oublions donc votre PSEUDOnyme (même si vous pourriez avoir le bon goût d’en choisir un autre) et venons-en à cette curiosité qui vous honore -surtout si elle est sincère : sauf erreur de ma part il n’y a pas besoin d’une étoile jaune, d’une croix gammée ou de la mention « Juif » pour qu’une caricature reprenne et… à la limite de la caricature, comme c’est le cas ici, tous les stéréotypes de la propagande antisémite

  2. pendant qu’il y était, l’auteur de la fresque aurait pu aussi caricaturer Macron en… marionnette des antisémites. Quiconque s’intéresse à ces choses se reportera avec intérêt aux commentaires qu’ont laissé affichés les soi-disant modérateurs du site https://www.francetvinfo.fr/culture/arts-expos/street-art/avignon-la-fresque-jugee-antisemite-sera-effacee-ce-vendredi-matin_5218225.html. En plus, il s’agit là d’un site du service public ! Et il ne faut pas compter non plus en pareil cas, comme j’ai pu le constater à plusieurs reprises, sur les parasites qui sous prétexte de… lutte-contre-l’antisémitisme (etc. etc.) se dandinent aux frais du contribuable dans l’officine « interministérielle »-sic qui a pour nom la DILCRAH

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*