Le fondateur de WhatsApp, Jan Koum, repéré à Tel-Aviv

Abonnez-vous à la newsletter

Connu pour sa discrétion, le milliardaire cofondateur WhatsApp, Jan Koum, a été vu en train de faire du shopping dans un quartier branché de Tel Aviv, entouré de gardes de sécurité.

Peu d’entre nous se souviennent de la vie sans WhatsApp, l’application de messagerie disponible à l’échelle internationale qui a été acquise par Facebook. WhatsApp a été fondée en 2009 par Jan Koum, un homme d’affaires et ingénieur informatique juif ukrainien-américain, et son cofondateur Brian Acton. Après avoir vendu l’application à Facebook en 2014 pour 19 milliards de dollars, les deux cofondateurs sont devenus de vrais nababs.

Alors que le logo WhatsApp, téléphone blanc sur fond vert vif, est familier à ses nombreux utilisateurs à travers le monde, les co-fondateurs eux-mêmes ont gardé profil bas dans les médias. Mais mardi après-midi, Jan Koum est sorti de l’ombre et a été aperçu en train de visiter une bijouterie du quartier branché de Neve Tzedek à Tel-Aviv.

À première vue, Koum ressemblait à un gars lambda, mais toute tentative de se rapprocher de l’insaisissable milliardaire était très rapidement empêchée par les cinq agents de sécurité qui l’entourent en permanence, tandis qu’un convoi de véhicules l’attend à proximité.

Il a été récemment révélé que Koum fait des dons considérables à des causes juives et israéliennes. Sa fondation a donné près de 140 millions de dollars de 2019 à 2020 à environ 70 organisations caritatives juives travaillant aux États-Unis, en Europe de l’Est et en Israël. C’est autant que les dons effectués par les donateurs les plus importants et les plus connus du monde juif, tels que Charles et Lynn Schusterman Family Philanthropies, basés à Tulsa, par exemple.

Line Tubiana avec ynet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*