Quand les mouvements de Soral et M’bala sont infiltrés par Thomas Nlend

Abonnez-vous à la newsletter

L’auteur et scénariste Thomas Nlend, était l’invité de Jean-Pierre Elkabbach dans Europe Matin week-end pour la sortie de son livre « Les Bouffons de la haine ». Il y raconte comment il a infiltré les cercles de Dieudonné et Alain Soral, en étant « l’indic d’un indic » lorsqu’il était un « petit voyou »..

Il est l’un des rares à avoir infiltré l’extrême droite . De 2011 à 2014, l’auteur et scénariste Thomas Nlend s’est introduit dans les mouvements de Dieudonné et d’Alain Soral . Dans son ouvrage Les Bouffons de la haine publié chez Grasset, il évoque son entrée dans leurs cercles. « L’idée pour eux était de se regrouper sur un antisémitisme de quartier, un antisémitisme islamique et d’essayer d’avoir des Noirs et des Arabes de banlieue », détaille l’auteur.  » Le scénariste traverse plusieurs péripéties dangereuses, parfois pittoresques, jusqu’à son entrée dans l’entourage d’Alain Soral et Dieudonné.


Originaire de Créteil, en banlieue parisienne, le scénariste a été « un petit voyou » rappelle-t-il au micro de Jean-Pierre Elkabbach. « Je faisais de la petite délinquance, mais pas de stupéfiants », jusqu’à ses 32 ans. Il rencontre ensuite un policier sous pseudo, Antoine, qui va le payer à l’information qu’il lui livre. « J’étais l’indic d’un indic, ce monsieur Antoine avait des relations avec la section antiterroriste », précise Thomas Nlend. Et à l’époque, « il y avait un nombre conséquent de gens qui fréquentaient la galaxie Soral et Dieudonné qui partaient en Syrie, entre 10% et 30% ».

Source europe1

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*