Arrestation à Holon du docteur Arie Levine pour viols sur ses patientes

Abonnez-vous à la newsletter

Le professeur Arie Levine, 64 ans, a été arrêté pour agression sexuelle sur ses patientes, après une longue enquête menée par la police israélienne.

Le professeur Arie Levine, directeur de gastro-entérologie et nutrition pédiatrique au Centre Medical Wolfson de Holon, a été arrêté dimanche pour agression sexuelle et viol de patientes, certaines mineures, sous couvert de traitement médicaux.

Le professeur de 64 ans est connu comme l’un des principaux chercheurs mondiaux dans le domaine des maladies intestinales. Également propriétaire d’un cabinet privé, Levine a été arrêté à la suite d’une longue opération d’infiltration menée par la police israélienne.

Plusieurs patientes, ainsi que des membres de leurs familles, ont affirmé au cours de l’enquête que Levine les avait agressées sexuellement tout en présentant l’agression comme une procédure de diagnostic et de traitement médical. Il est également soupçonné d’avoir violé une mineure de moins de 14 ans.

Les femmes agressées ont été « découragées de porter plainte à la police car le médecin occupe un poste supérieur à l’hôpital », a déclaré à Walla une source de la police israélienne. « Est apparu au cours de l’enquête un homme dangereux, un médecin senior, abusant de son pouvoir et de son expérience pour agresser sexuellement des femmes », a ajouté la source.

Levine a nié les accusations de viol. « Tout ce que j’ai fait faisait partie d’une procédure médicale. Je nie toute tentative d’agression sexuelle », aurait déclaré Levine aux policiers lors de l’enquête. Levine est soupçonné d’avoir commis des actes indécents sur plusieurs femmes et jeunes filles au cours de la dernière décennie.

Le Wolfson Medical Center a publié une déclaration sur l’arrestation de Levine, se disant « choqué » par les allégations faites contre le professeur. « Le Wolfson Medical Center suit une politique de tolérance zéro envers la violence sexuelle et tout comportement qui ne respecte pas les normes éthiques », indique le communiqué. L’hôpital a également noté qu’il « n’était pas au courant des soupçons jusqu’à aujourd’hui ».

Hagit Peer, présidente de Na’amat, le plus grand mouvement de femmes d’Israël, a publié une déclaration sur la défense de Levine, la qualifiant d’ « insulte aux victimes et d’insulte à l’intelligence de tout le monde ». « C’est une tactique bien connue des délinquants sexuels dans le monde entier : ils prétendent se comporter d’une manière normative et acceptée pour tenter de justifier leurs actions », a déclaré Peer.

Line Tubiana avec jpost

1 Comment

  1. Il faudrait quand même expliquer les pratiques dites ou qualifiées de viol dans ce dossier. Autrement, demain les proctologues ou les urologues seront aussi cloués au pilori. Je ne connais pas l affaire mais dans le domaine médical les palpations ou tâtonnements font partie des explorations. Si il s agit d autres choses alors il faut l expliquer clairement et ne pas simplement donner une affirmation de témoins, victimes ou policiers.

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*