Vidéo : Un immeuble de Holon s’effondre le lendemain de son évacuation

Abonnez-vous à la newsletter

Un immeuble de Holon s’est effondré un jour après que tous les résidents ont été évacués par crainte d’un effondrement imminent, ont annoncé dimanche les services d’incendie et de secours.

Les premiers intervenants ont été appelés sur les lieux samedi après que les locataires ont signalé avoir entendu un fort bruit de souffle. De grandes fissures sont apparues sur les murs du bâtiment et la police a déclaré que certains résidents ne pouvaient pas ouvrir les portes d’entrée de leurs appartements. Les forces de secours ont alors commencé à évacuer les 32 familles résidant dans l’immeuble de la rue Serlin, à Holon, dans la banlieue de Tel-Aviv.

Le bâtiment s’est ensuite entièrement effondré le lendemain et des débris se sont répandus dans toute la région. Un immeuble adjacent, dont les locataires avaient également été évacués, a été en partie endommagé. Des ingénieurs municipaux sont arrivés sur le site pour examiner si l’effondrement avait affecté l’intégrité structurelle d’autres blocs à proximité.

Les locataires de l’immeuble effondré, devenus des sans-abri, ont demandé l’aide des autorités. « Des travailleurs sociaux sont venus ici samedi pour nous calmer et nous donner de l’eau », a déclaré Hagit Levy, locataire de l’immeuble. « Nous demandons au maire de nous aider, il y a des familles ici qui n’ont plus rien, nous sommes devenus des sans-abri. »


Levy a déclaré qu’elle et ses filles, qui vivent maintenant avec son frère, n’avaient guère eu le temps de récupérer leurs biens avant l’effondrement. « Vous voyez votre vie se détruire sous vos yeux. Nous n’avons pas pu dormir de la nuit, nous ne savons pas quoi faire », a-t-elle déclaré.

Naor Navon, qui était sur les lieux au moment de l’effondrement, a déclaré que lui, sa femme et ses deux enfants prévoyaient de rester dans un hôtel pour les prochains jours et a fustigé les autorités locales pour leur réponse à l’événement. « Nous regardons les ruines et réalisons que nos vies ont été détruites. Nous sommes maintenant dans la rue et n’avons nulle part où aller », a-t-il déploré. « La mairie nous a fourni une solution honteuse. Ils ont ouvert un centre communautaire pour nous, avec des matelas au sol et des sacs de couchage, où 32 familles devraient vivre sans douche et avec un seul WC ? C’est une honte. »

Le maire de Holon, Moti Sasson, a déclaré que la municipalité continuera d’aider les locataires dans leur recherche de résidence. « Nos pensées vont aux familles en cette période très difficile, mais nous devons nous rappeler qu’une horrible catastrophe à Holon a été évitée aujourd’hui », a-t-il déclaré.

« Les ingénieurs municipaux se sont rendu compte dès samedi qu’il s’agissait d’une structure dangereuse et se sont empressés d’évacuer les occupants. Tout le quartier a été rapidement bouclé et nous avons empêché les locataires et autres passants curieux venus sur les lieux d’approcher. Je remercie les employés municipaux dévoués qui dans leur action professionnelle et rapide a évité des victimes. La municipalité continuera à aider les résidents autant que possible. »

Line Tubiana avec ynet

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*