Apartheid : quand tu te sens tout pourri, et que tu te retires en douce

Abonnez-vous à la newsletter

Quatre députés signataires de la résolution anti-israélienne du 13 juillet se sont retirés en douce : Mathilde Panot, et Adrien Quatennens (LFI) ,Christine Pires Beaune et Claudia Rouaux, (PS).

Le 13 juillet dernier, une trentaine de députés de la Nupes ont proposé une résolution « condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid ». Alors signataires, Mathilde Panot et Adrien Quatennens de la France insoumise (LFI) et deux élues PS, Christine Pires Beaune et Claudia Rouaux, ont retiré discrètement leurs noms.

Bug informatique ou position non assumée ? Sans que l’on ne sache exactement quand, les députés France Insoumise (LFI) Mathilde Panot et Adrien Quatennens ont retiré discrètement leurs noms de la « résolution condamnant l’institutionnalisation par Israël d’un régime d’apartheid à l’encontre du peuple palestinien », déposée par la Nupes le 13 juillet dernier. Une résolution est un texte à portée symbolique, qui exprime, une fois voté, l’avis de l’Assemblée nationale sur un sujet donné.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*