Apartheid : un ingénieur palestinien sauvé par un neurochirurgien à Haïfa

Abonnez-vous à la newsletter

Un ingénieur de 32 ans vivant à Naplouse et travaillant pour l’Autorité palestinienne a été sauvé au centre médical Rambam à Haïfa, après un diagnostic de tumeur cérébrale dans un endroit où une intervention chirurgicale aurait pu causer de graves dommages.

Adel Hanaisha a eu besoin d’une chirurgie et de technologies spécialisées pour retirer une tumeurcérébrale, opération que seul Rambam pouvait offrir. Après avoir constamment souffert de maux de tête, d’étourdissements et même d’inconscience momentanée, son médecin de l’AP a découvert une tumeur au cerveau. Ce médecin a déclaré que si elle n’était pas retirée rapidement, cela causerait probablement de graves dommages à son cerveau et à sa qualité de vie, mais la chirurgie hautement spécialisée et complexe dont il avait besoin n’était pas disponible dans l’Autorité palestinienne.

Le spécialiste de Hanaisha lui a dit que le Dr Iddo Paldor, directeur adjoint du département de neurochirurgie de Rambam, était un spécialiste de l’ablation des tumeurs cérébrales et le seul chirurgien qu’il connaissait qui pouvait l’opérer avec un équipement spécialisé sans endommager son cerveau. Et il n’y avait pas de temps à perdre.

« L’utilisation des capacités avancées du microscope nous permet à Rambam d’aligner notre traitement des tumeurs cérébrales avec les principaux centres mondiaux« , a déclaré Paldor. « Le microscope nous aide à réduire davantage les dommages aux zones sensibles du cerveau entourant les lésions traitées. Grâce à ce microscope, nous pouvons offrir la neurochirurgie la plus avancée au monde aux patients qui ont choisi Rambam.

L’AP a donné son accord et toutes les démarches administratives ont été accomplies, permettant à l’ingénieur d’être admis à l’hôpital. Paldor utilise une technologie de pointe avec des capacités robotiques, la navigation, l’imagerie et la vision 3D pour effectuer cette opération complexe – un microscope Zeiss Kinevo 900. L’utilisation du microscope a simplifié la procédure, permettant de visualiser très exactement la zone atteinte et de retirer la tumeur du cerveau et des vaisseaux environnants.

Après l’opération réussie, Hanaisha s’est senti bien et peu de temps après avoir été renvoyé chez lui, il est retourné à son travail à plein temps à l’AP. Voila le pays de l’apartheid que tout le monde conspue, mais qui soigne sans distinction d’origine. FUCK BDS !!!

Line Tubiana avec jpost

1 Comment

  1. Nous sommes d’accord sur le fond avec votre position sur BDS et votre article est une bonne contre progagande. Mais qui espérez vous convaincre avec cette apostrophe grossière finale?

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*