L’iranien Ali Akbar Mohtashamipour qui a fondé le Hezbollah est décédé

Abonnez-vous à la newsletter

Ali Akbar Mohtashamipour, un religieux chiite iranien qui a aidé à fonder le Hezbollah est décédé lundi des suites du coronavirus. Il avait 74 ans.

Proche allié de l’ayatollah Ruhollah Khomeini, Mohtashamipour a formé dans les années 1970 des alliances avec des groupes militants musulmans à travers le Moyen-Orient. Après la Révolution islamique, il a aidé à fonder les Gardiens de la révolution paramilitaires en Iran et, en tant qu’ambassadeur en Syrie, a introduit la force dans la région pour aider à former le Hezbollah.

Dans ses dernières années, il a lentement rejoint la cause des réformistes en Iran, dans l’espoir de changer la théocratie de la République islamique de l’intérieur. Il a soutenu les dirigeants de l’opposition Mir Hossein Mousavi et Mahdi Karroubi dans les manifestations du Mouvement vert iranien qui ont suivi la réélection contestée en 2009 du président de l’époque, Mahmoud Ahmadinejad.

« Si tout le peuple prend conscience, évite les mesures violentes et continue sa confrontation civile avec cela, il gagnera », a déclaré Mohtashamipour à l’époque, même si Ahmadinejad resterait finalement au pouvoir. « Aucun pouvoir ne peut résister à la volonté des gens. »

Mohtashamipour est décédé dans un hôpital du nord de Téhéran après avoir contracté le virus, a rapporté l’agence de presse officielle IRNA. Il vivait dans la ville sainte chiite de Najaf, en Irak, au cours des 10 dernières années après les élections contestées en Iran.

 Line Tubiana avec indiatimes

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*