Eilat réclame une exemption de confinement

Abonnez-vous à la newsletter

Si les gens peuvent prendre l’avion pour la Grèce, pourquoi ne peuvent-ils pas passer des vacances à Eilat?

C’est le point de départ des hôteliers de la ville et de son maire, qui réclament un plan spécial permettant aux touristes d’être hébergés dans la ville reculée. Le modèle du «Bouclier d’Eilat» propose de laisser les Israéliens venir dans la ville de la même manière qu’ils entrent dans d’autres pays, c’est-à-dire sous réserve des résultats d’un test de coronavirus.

Le maire d’Eilat, Meir Yitzhak Halevi, a écrit au Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui s’est rendu à Washington pour la signature de l’accord de normalisation entre Israël et les Émirats arabes unis, rappelant le coup dur qu’a subi Eilat lors du premier confinement.

« La ville ne pourra pas survivre à une autre crise économique, en raison de la dépendance de toute l’économie de la ville à l’industrie du tourisme », a écrit Yitzhak Halevi, soulignant que même après qu’Eilat a repris ses activités et profité des taux d’occupation élevés des hôtels en juillet et août, il y avait encore 10 000 personnes au chômage ou en congé sans solde, ce qui représente un taux de chômage de 30% dans la ville.

«Près de 900 entreprises sur 6 700 dans la ville n’ont pas rouvert et la plupart d’entre elles ne rouvriront jamais», a écrit Yitzhak Halevi. « Un autre confinement est susceptible de porter le taux de chômage d’Eilat à un taux record de 70% et de transformer la ville en une « capsule de chômage« . Un confinement entraînera une perte de chiffre d’affaire de plus d’un milliard de shekels en un mois. »

Le plan « Bouclier d’Eilat » définit Eilat comme une ville «verte», c’est-à-dire une ville avec un faible taux d’infection au coronavirus. Le plan est basé sur des tests réguliers pour les travailleurs du tourisme et pour les visiteurs. Dans le cadre de ce plan, Eilat mettra en place 6 à 8 stations de test rapide pour les personnes arrivant en voiture. Les personnes qui se rendent à Eilat par avion seront testées à l’aéroport Ben Gourion avant de décoller. Les visiteurs seront invités à remettre les résultats du test à un point de contrôle à l’entrée de la ville.

Toute personne testée positive au coronavirus sera obligée de subir un test PCR à l’hôpital Yoseftal d’Eilat. Les visiteurs qui s’avèrent souffrir de coronavirus seront mis en quarantaine. Les visiteurs pourront également présenter les résultats des tests effectués jusqu’à 48 heures avant leur arrivée et n’auront alors pas à subir d’autres tests.

L’hypothèse du plan est que 3000 tests seront effectués quotidiennement, dont 2% donneront probablement des résultats positifs, ce qui signifie qu’environ 60 personnes seront reconnues malades du coronavirus chaque jour.

Line Tubiana avec globes

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*