À Tel-Aviv, la “nouvelle normalité” des voyages en avion

Abonnez-vous à la newsletter

En Israël, les touristes restent indésirables jusqu’au 15 juin, mais, à Tel-Aviv, entre check-points sanitaires et robots nettoyeurs, le trafic a repris sur l’aéroport international David Ben Gourion.

Sur l’aéroport Ben Gourion, un programme pilote pour la sécurité sanitaire a été lancé le 14 mai. Les voyageurs quittant Israël doivent arriver – masqués – quatre heures avant le décollage, slalomer entre une armada de robots nettoyeurs tout en respectant scrupuleusement la distanciation physique, passer sous un scanner thermique qui contrôle leur température corporelle et se désinfecter les mains à plusieurs reprises avant d’être autorisés à rejoindre la zone d’embarquement, rapporte Ha’Aretz.

“Nous aimerions revoir des sourires sur le visage des enfants et des passagers”, explique Shmuel Zakai, le directeur général de l’aéroport, qui prévient que des dispositifs sanitaires similaires devraient bientôt être de rigueur sur la plupart des aéroports internationaux. “Le défi consistera à adopter des politiques qui ne soient pas trop lourdes”, constate Ha’Aretz.

Interactions réduites

Dans toutes les zones de l’aéroport, les interactions entre les passagers et le personnel sont réduites au minimum – l’enregistrement des passagers, en particulier, est entièrement digitalisé. Par ailleurs, une plateforme numérique qui permettrait de vérifier si les passagers ont subi des tests de dépistage est en cours de conception.

Présents lors de l’enregistrement, des représentants de l’ambassade de France vérifient les documents des passagers français afin de leur éviter d’être placés en quarantaine à leur arrivée en France, précise Ha’Aretz.

L’interdiction d’entrée visant les voyageurs qui ne possèdent pas la nationalité israélienne, qui devait initialement être levée fin mai, a été prolongée au moins jusqu’au 15 juin. Les Israéliens qui reviennent de l’étranger doivent toujours, quant à eux, se placer en isolement à leur arrivée.

À la date du 19 mai, le Covid-19 avait fait 278 victimes en Israël, selon les données transmises par le ministère de la Santé, alors que 50 patients restaient dans un état grave. Un déconfinement quasi total du pays a été amorcé, avec la réouverture des commerces, des marchés, des plages, des lieux de culte et des salles de sport.

Source courrierinternational

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*