Quand Abbas refuse l’aide au coronavirus des Emirats

Abonnez-vous à la newsletter

Le Premier ministre palestinien Mohammad Shtayyeh a annoncé jeudi que l’Autorité palestinienne n’acceptera pas l’aide médicale envoyée par les Emirats Arabes Unis sur un vol direct vers Israël.

En effet l’AP craint par-dessus tout une normalisation des relations entre Israël et les Emirats, et ce vol direct d’un avion de la compagnie émiratie Etihad Airways vers Tel Aviv concrétise leur pire cauchemar.


Cependant, à la suite du refus de l’Autorité palestinienne de recevoir l’aide, il a été convenu qu’elle irait à la place dans la bande de Gaza, qui fait maintenant face aux craintes d’une nouvelle épidémie de coronavirus après que 29 nouveaux cas ont été diagnostiqués jeudi chez des Palestiniens de retour à Gaza via l’Erez et les passages de Rafah.

L’équipement, destiné à aider les Palestiniens de Cisjordanie et de la bande de Gaza à faire face à la pandémie de coronavirus, a atterri mardi à l’aéroport international Ben Gourion sur un vol direct depuis Abu Dhabi. Shtayyeh a déclaré aux journalistes que l’atterrissage de l’avion en Israël n’était coordonné avec aucun parti palestinien, et que l’ambassadeur des Émirats arabes unis ne les avait même pas consultés.

Le ministre de la Santé de l’Autorité palestinienne, Mai al-Kaila, a également affirmé que l’Autorité palestinienne ne savait rien de l’avion avant son atterrissage. « Nous ne pouvons obtenir aucune assistance sans coordination avec l’Autorité palestinienne, souveraine et responsable de son territoire ».

Les relations entre l’Autorité palestinienne et les Émirats ont été tendues ces dernières années parce que les Émirats arabes unis protègent l’ancien rival du Fatah et rival du président Mahmoud Abbas, Mohammed Dahlan.

En outre, l’Autorité craint que la réception de l’équipement via Ben Gourion légitime les vols directs des États du Golfe vers Israël, légalisant ainsi la normalisation entre les pays sous les auspices de la fourniture d’une assistance humanitaire à l’Autorité.


Israël et les Émirats arabes unis n’ont pas de relations diplomatiques officielles, mais il y a de nombreux contacts entre les deux pays. Israël a une représentation officielle dans une organisation des Nations Unies à Abu Dhabi, et cette année, Israël a également été invité à participer à l’Exposition universelle de Dubaï.

L’avion cargo transportant l’aide, via le Programme alimentaire mondial, a fait la première arrivée connue en Israël d’un vol Etihad Airways direct d’Abou Dhabi. Son arrivée a été coordonnée avec le ministère israélien des Affaires étrangères, et non avec un responsable palestinien. La raison est pourtant simple à comprendre : Abbas et le Hamas sont carrément en guerre depuis des lustres, et gérer la mise en place d’un accord avec les deux, c’est un casse-tête sans nom.

Abbas, humaniste avant tout, préfère donc priver sa population de l’aide médicale qui lui a été envoyée. Il est vrai que pour le moment la situation est plutôt calme sur le front de la pandémie, mais comment peut-il prendre ce pari abject sur l’avenir, juste pour ce qui en fait est le moteur de sa vie : le pouvoir.

Line Tubiana

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*