Déconfinement en Israël : ouverture des plages, synagogues, restaurants etc…

Abonnez-vous à la newsletter

Mercredi matin, le gouvernement a approuvé un assouplissement des restrictions sur les distances sociales et les rassemblements dans les espaces publics

Transports publics et Synagogues

À partir de mercredi, les restrictions sur le nombre de passagers dans les bus seront levées pendant les heures de pointe. C’est la première décision prise par la nouvelle ministre des Transports Miri Regev, en accord avec Yuri Edellstein. Cette décision doit bénéficier au système éducatif, a déclaré le ministère des Transports dans un communiqué.

Les bus concernés par la nouvelle directive sont ceux qui circulent de 7h à 8h30 et de 13h à 15h, lorsque les enfants se rendent généralement à l’école et en reviennent. Des discussions auront lieu plus tard cette semaine pour examiner le fonctionnement des transports publics en général, a déclaré le bureau de Regev. Les trains resteront fermés jusqu’à au moins la fin du mois. Et donc les écoles maternelles et primaires ouvriront à 7h30 à partir de mercredi.

De même, il a été annoncé que les musées seront autorisés à fonctionner à condition que les expositions ne soient pas interactives et ne nécessitent aucun toucher.

Les synagogues ouvriront également mercredi, a indiqué le Premier ministre dans un message de fin de soirée. Les synagogues figuraient parmi les principaux sites d’infection durant les premiers jours de la pandémie. Désormais jusqu’à 50 personnes pourront prier ensemble, en maintenant une distance de deux mètres et en portant des masques.

Les plages

La saison balnéaire, qui avait été retardée depuis le 1er avril, débutera avec l’ouverture de 136 plages à travers le pays. Les plages doivent conserver le statut de «ruban violet» du ministère de la Santé, obligeant ceux qui veulent nager ou bronzer à respecter une distance de deux mètres les uns des autres. Les toilettes seront désinfectées toutes les heures et les douches et vestiaires resteront fermés.

Le ministère de la Santé avait initialement déclaré que les plages ouvriraient le 1er juin, mais le ministre de l’Intérieur Arye Deri a déclaré que l’ouverture de la saison de baignade était nécessaire et a fait pression pour le compromis du ruban violet. Selon son ministère, des dizaines de millions de shekels ont été alloués aux autorités côtières pour fonctionner dans ces conditions encore restrictives.

Restaurants et cafés

Les restaurants et les cafés seront autorisés à rouvrir le 27 mai après qu’un accord a été conclu entre le ministère de la Santé et l’Association israélienne des restaurants, a annoncé l’association via une publication sur Facebook.

Le secteur a été l’un des plus durement touchés en raison des mesures de confinement. La stratégie de déconfinement, annoncée début mai, prévoyait initialement la réouverture des restaurants et cafés fin mai ou mi-juin.

Selon l’accord, publié par le ministère de la Santé, les restaurants qui ne peuvent pas recevoir plus de 100 clients peuvent fonctionner à pleine capacité. Les grands restaurants peuvent fonctionner à 85% d’occupation. Les tables devront être placées à au moins 1,5 mètre l’une de l’autre, et les réservations sont recommandées. Comme les plages, les restaurants seront tenus de respecter les normes d’hygiène et de propreté du ruban violet. Quelque 14 000 restaurants, bars et cafés devraient ouvrir leurs portes, dès la semaine prochaine.

De nombreuses autres installations ouvriront.

Les piscines seront autorisées à accueillir une personne par 10 mètres carrés. Les hôtels fonctionneront selon des directives d’hygiène strictes du ministère de la Santé similaires à celles des restaurants et des piscines.

Mardi, les salles de banquet ont été informées qu’elles pourraient ouvrir leurs portes le 14 juin. Les propriétaires de ces installations ont entamé une grève de la faim pour protester contre les restrictions qui, selon eux, ont coûté à beaucoup d’entre eux leur entreprise.

« En tant que personne qui a été affamée pendant de longues périodes dans le passé … J’ai cherché à approuver l’ouverture des salles », a déclaré Edelstein aux propriétaires lors d’une visite sur l’un des sites de protestation. Mais le coronavirus est toujours là. Je vous demande de protéger votre santé », a-t-il ajouté.

Line Tubiana

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*