Le Soudan prêt à ouvrir son espace aérien à Israël

Abonnez-vous à la newsletter

Le Soudan est (enfin) prêt à autoriser le survol de son espace aux compagnies à destination et en provenance d’Israël.

Les vols à destination ou en provenance d’Israël pourraient bientôt transiter par le Soudan. Dans une interview accordée à Al Jazeera, Amer Mohamed al-Hassan, le porte-parole de l’armée soudanaise, a affirmé que son pays était prêt à autoriser aux vols à destination ou en provenance d’Israël de transiter par son espace aérien.

Cette annonce intervient quelques jours après  la rencontre surprise en Ouganda, entre Abdel Fattah al-Burhan, le président du Conseil souverain du Soudan, et Benyamin Netanyahu, le Premier ministre israélien.

Si cette affirmation venait à se concrétiser, cela permettrait à Kenya Airways de finalement lancer des vols à destination d’Israël. En juin 2018, la compagnie nationale kenyane avait introduit une demande auprès des autorités soudanaises, afin de survoler leur territoire, et connecter Nairobi à Tel Aviv. Une demande que le pouvoir de Khartoum avait rejetée. Initialement prévue au premier trimestre 2019, l’ouverture d’une ligne entre la capitale du Kenya et celle d’Israël n’a jamais eu lieu.

En absence jusque-là, de relations diplomatiques entre le Soudan et Israël, le premier s’est toujours opposé au survol de son territoire par des vols à destination de l’Afrique Orientale et Australe, et l’Amérique du Sud. Les trois vols hebdomadaires Kigali – Tel Aviv exploitées par Rwandair sont obligés de survoler la mer Rouge, après avoir transité par le Kenya, l’Ethiopie et l’Erythrée. C’est la même trajectoire qu’utilise le vol Tel Aviv – Zanzibar d’Israir Airlines. En cas de survol du Soudan, ceux-ci seraient considérablement raccourcis. 

Source newsaero

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*