Deux jeunes Israéliens agressés par des arabes à Varsovie

Abonnez-vous à la newsletter

Dans un post sur Facebook, le frère jumeau d’un jeune homme agressé, victime de plusieurs fractures au visage, décrit comment un groupe de jeunes Israéliens en visite dans la capitale polonaise a été attaqué par un gang d’arabes.

Deux frères israéliens ont été agressés samedi matin à l’aube à Varsovie, par un groupe d’hommes arabes. Les assaillants les ont battus et ont crié « Fuck Israël« , selon le message publié sur Facebook par l’une des victimes, Barak Kashpizky.

Selon ce post, les deux Israéliens faisaient partie d’une délégation de jeunes Israéliens qui se trouvaient dans l’une des boîtes de nuit de la ville. Kashpizky a déclaré que son frère jumeau, Yotam, souffrait d’une fracture au visage.


Voici le post de Kashpizky : « Yotam est un étudiant en droit qui faisait partie d’une délégation d’étudiants, pour un semestre d’été à l’école de droit à Varsovie…. Yotam a été attaqué par un groupe d’Arabes. Pas parce qu’il les a nargués. Pas parce qu’il les a contactés. Pas parce qu’ils sont entrés en conflit. Les Arabes ont commencé à les frapper, lui et ses amis, juste parce qu’ils étaient juifs. »

« Vers 4 heures du matin, les membres de notre groupe ont quitté le club. La plupart d’entre eux étaient déjà montés dans un taxi pour rentrer à l’hôtel, puis un groupe d’arabes s’est approché et leur a demandé s’ils étaient Israéliens. Quand ils ont répondu par l’affirmative, ils ont été attaqués, et les agresseurs ont crié ‘Fuck Israël.’ Yotam a arrêté son taxi, en est sorti et s’est dirigé vers ses amis pour faire cesser tout cela et calmer la situation. »

« Un type arabe, qui portait apparemment un coup de poing américain, l’a frappé et Yotam a été assommé. Un autre ami est sorti d’un taxi et a essayé de l’aider. Il a été projeté contre une voiture garée. Quand les filles ont commencé à crier, le groupe d’arabes a filé.  »

« Au cas où vous vous poseriez la question, aucun des centaines d’aveugles polonais qui étaient sur les lieux n’est venu offrir son aide, aucun des Polonais n’a appelé la police…..Oui, en 2019, à Varsovie, en Pologne, et la réalité se répète. Les Polonais restent là à regarder, tandis que les gens «qui ne sont pas de leur peuple» sont battus au point de perdre conscience. Aujourd’hui c’est mon frère jumeau. Demain, ce sera ton parent. »

« Heureusement, l’incident s’est soldé par des fractures du nez et de l’arcade sourcilière. Yotam est revenu en Israël pour faire soigner ses blessures. L’ambassade israélienne en Pologne et le ministère des Affaires étrangères nous ont envoyés nous débrouiller avec la police polonaise. Pas un seul représentant d’Israël n’est venu nous aider. « 

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré en réponse à ces allégations que « l’attaque a été portée à l’attention du ministère des Affaires étrangères à Jérusalem et de l’ambassade israélienne à Varsovie ».

« Le consul s’est enquis de l’état des blessés, a offert toute l’aide nécessaire et a recommandé de porter plainte auprès de la police locale. Le ministère étudie l’incident et décidera des mesures à prendre avec les autorités locales », a indiqué le ministère.

Ce qui est clair c’est que plus le temps passe, et plus je comprends pourquoi les juifs que j’ai connus, nés en Pologne et ayant vu les polonais à l’oeuvre, ne parlaient des polonais qu’en crachant et en leur souhaitant d’aller brûler en enfer !

Line Tubiana

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*