Agression sauvage au couteau contre une femme juive en Suède

Mardi matin tôt, un homme brandissant un grand couteau s’est approché de la secrétaire de la communauté juive de Helsingborg, par derrière, et lui a infligé des blessures très graves au thorax.

La victime, une femme d’une soixantaine d’années dont la famille ne veut pas que le nom soit diffusé dans les médias, a été agressée à deux pas de la minuscule synagogue de cette ville côtière située au nord de Malmo. Son agresseur a pris la fuite, alors qu’elle appelait des passants à son secours. Elle a été emmenée à l’hôpital dans un état critique.

Le motif de l’agression de cette femme qui se rendait à son travail n’était pas clair, pour la police suédoise. Cela n’a pas empêché la spéculation et les informations contradictoires de circuler dans les médias.

Le Helsingborgs Dagblad, un journal local important, a rapporté que selon des informations anonymes, cette attaque « semble être un acte de folie au cours duquel cette femme a été prise pour cible au hasard. » Un suspect a été identifié et un mandat d’arrêt pour tentative de meurtre a été émis, mais l’agresseur est toujours en fuite.

Le président israélien, Reuven Rivlin, a quant à lui qualifié l’attaque d’antisémite et a déclaré : « Cela nous rappelle que nous ne pouvons pas compter sur les souvenirs de l’Holocauste pour assurer la sécurité des communautés juives d’aujourd’hui ».

Selon son mari, la victime, consciente lors de son arrivée à l’hôpital, n’a pas pu indiquer si son agresseur avait prononcé des propos antisémites.

L’antisémitisme virulent en Suède

Dans le sud de la Suède, les 1 200 Juifs de la région sont confrontés chaque année à des dizaines de crimes motivés par la haine antisémite , chiffres comparables à ceux de Stockholm, où vivent la plupart des quelque 20 000 Juifs de Suède.

Les Juifs suédois ont signalé des actes d’intimidation et de violence de la part de nationalistes d’extrême droite. Cependant, dans le sud du pays, de nombreux incidents violents, notamment le lancement de bombes incendiaires dans la synagogue de Göteborg en 2017, sont le fait d’immigrants originaires de pays arabes ou musulmans. La communauté juive de Helsingborg, un groupe soudé de moins de 100 personnes, en fait également les frais.

La semaine dernière, un imam de Helsingborg, Samir El Rifai, a été mis en accusation devant un tribunal local pour avoir qualifié les Juifs de «progéniture de singes et de cochons» lors d’un sermon pendant une manifestation anti-israélienne sur la place Gustav Adolf de la ville. Le procès fait suite à une plainte déposée par l’ancien dirigeant de la communauté juive de Helsingborg.

En 2009, lors de la guerre menée par Israël contre le Hamas à Gaza, la synagogue de Helsingborg a été la cible d’un incendie criminel. La police n’a jamais attrapé les auteurs. C’est une petite communauté qui souffre régulièrement de l’antisémitisme rouge-brun qui ravage l’Europe. Et le gouvernement suédois s’en fout! Pas d’amalgame, surtout pas….

Line Tubiana

Traduit et adapté de JTA

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*